Fin de l’aventure PRA, début d’autre chose

Salut à toutes et à tous ! Ici mEnda !

De retour après avoir annoncé fin décembre 2016 la fin de l’aventure Pokémon-Rhône-Alpes. C’est la fin sans vraiment l’être, disons que c’est avant tout une transformation. PRA est devenu en trois années quelque chose de bien trop imposant et de trop impersonnel, c’est vite devenu pour moi, une sorte de corvée sans saveur. Quand j’avais fondé la communauté en octobre 2013, j’espérai simplement rencontrer d’autres passionnés comme moi et nous retrouver entre adultes bons vivants, à jurer, boire et manger ensemble dans un esprit décomplexé, tout en disputant des combats et des échanges de Pokémon.

Très vite, mon « bébé » a grandit, trop vite peut-être, et les réussites comme les déceptions ont très rapidement pris trop d’importance dans la vie communautaire. PRA a perdu son esprit originel petit à petit avant de devenir une sorte de grand réfectoire où il ne faut rien dire, rien faire, rien penser qui ne puisse nuire à qui que ce soit. Toujours faire plus attention à l’image que l’on donne, plaire au plus grand nombre, bref… l’enfer mongoloïde. Sans compter les disputes et divergences internes propres à chaque communauté de ce genre, qui bien entendu ne m’ont pas beaucoup aidé à garder le feu sacré. Malgré l’appui de quelques uns, j’ai porté le poids de la communauté presque seul durant trois années, et ça use. Surtout quand en face, les gens sont souvent décevants pour moults raisons.

Le milieu du jeu vidéo est pour moi un milieu de gauchistes dégénérés, suivant le troupeau au gré de ce que peuvent dire les personnalités influentes, celles qui faut suivre pour des likes et des abonnés, toutes ces conneries en mousse pour cancéreux mentaux. Je suis un esprit libre et j’ai mes convictions. Celles et ceux qui me connaissent IRL savent d’ailleurs que je suis bien plus radical en vrai que sur la toile. Je me contre branle royalement de ce que l’on peut penser de moi.. Je sais d’où je viens (à peu de choses près) et où je vais (dans mon idéal auquel je crois). Je préfère donc fuir ce milieu de supporters de Jean Luc Mélenchon et me retrouver en petit comité avec des gens normaux, même si l’on a pas toujours la même sensibilité sur le monde, au moins j’apprécie partager ma passion des jeux vidéo avec ces personnes et plus généralement, passer du bon temps avec eux.

Je l’a fais courte, car j’en ai déjà bien assez parlé dans le groupe facebook de la communauté, quand j’ai annoncé aux principaux intéressés que l’aventure s’arrêtait là, en décembre donc. Ce groupe reste néanmoins ouvert pour celles et ceux qui étaient déjà dedans, afin de leur permettre de garder contact plus facilement. Les pages facebook et twitter de la communauté restent ouvertes, même si inactives. Pour le reste, j’aviserai au fil du temps.

Dans le secret, en même temps que l’annonce de la fin de PRA, j’ai créé un espace secret nommé La Taverne du Bourg palette, avec une vingtaine de personnes, contre les centaines que comptait la communauté jusque là. Si à terme, la Taverne compte 50 personnes, je pense que ce sera le bout du monde, on a tout fait pour qu’intégrer ce nouveau projet ne soit pas à la portée de n’importe qui. En fait, il y’a des règles très strictes, très claires pour nous rejoindre, afin de se laisser vivre ensuite. Seules les personnes que l’on connaît déjà peuvent prétendre tenter de nous rejoindre. Quoi qu’il arrive, le grand chef c’est moi, donc de toutes manières, plus aucune illusion possible.

Oui, c’est un odieux replis sur nous-même et ils nous convient parfaitement, loin des déglingués qui pullulement IRL et en ligne, on est bien comme ça. Chaque membre de la Taverne reste libre d’ailleurs, personne n’a la pression si jamais il ose aller prendre une mousse dans une autre taverne… contrairement à d’autres, on est loin d’être stupides et dogmatiques. Par contre si ça chie dans la colle au sein de ma Taverne, et ils sont prévenus, je ferai ce que j’estime nécessaire.

Ce site va progressivement se reconstituer en quelque chose de propre, son forum, ses articles, ses archives vont revenir et nous, nous allons continuer dans notre coin, en laissant quelques portes ouvertes ici et là histoire d’être sympa… Je parle en mon nom, je suis le fondateur de Pokémon Rhône-Alpes et les rares personnes à qui je peux avoir des comptes à rendre au sujet de cette communauté, partagent mon opinion. Je remercie encore toutes celles et ceux qui nous ont soutenus. Voilà, je crois avoir assez bien résumé les choses pour une totale compréhension du grand public.

A bientôt peut-être, en attendant que le site reprenne des couleurs !